L’heure est au bilan ! (ou : Put**, j’ai toujours du mal à calculer des pourcentages !)

Mes chats ronflent sur le canapé. –J’ai beau leur dire et leur répéter que ce n’est pas comme ça qu’ils conquerront le monde, je crois qu’ils s’en foutent, surtout vu l’état dans lequel on va leur laisser.- Pendant ce temps-là, je mange des SchokoBons en songeant à mon avenir… –Autrement dit, je prends un goûter plein d’huile de palme en enviant mes chats qui ne font que pioncer à longueur de journée.-

Chats

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, l’heure est au bilan ! Il y a une semaine, je jouais devant une salle pleine à craquer, sous des projecteurs savamment montés, et les yeux ébahis de ma maman qui en a encore pris pour son grade. -Merci Maman !-

Il y avait 109 personnes qui avaient réservé, par mail ou directement via la billetterie en ligne. J’étais déjà folle de joie à la vue de ce résultat ! Toute la semaine, à chaque fois que mon portable faisait « pok » pour m’annoncer une nouvelle réservation, celui de ma maman faisait « pok » aussi. –Parce que je lui annonçais moi-même une nouvelle réservation. Quelle patience elle a, ma maman !-

Les portes de la billetterie sur place se sont ouvertes à 20h05… Des spectateurs attendaient déjà sur le trottoir. Un quart d’heure plus tard, la file atteignait le bord dudit trottoir… Pour ceux qui connaissent un peu le lieu, ça fait une bonne longueur ! -Ma maman a commencé à paniquer un peu, se demandant comment tous ces gens allaient bien pouvoir s’assoir…-

Les portes de la salle n’ont pu se fermer qu’à 20h40, tant le public était nombreux, et pour cause ! Une quarantaine de personnes est arrivée sans billet, sans réservation pour assister à mon spectacle… Bon. En fait, seulement 38. Parce que les trois autres étaient en fait venues voir un autre spectacle, qui se jouait… ben la semaine suivante, c’est à dire vraisemblablement ce soir. Ces trois personnes sont finalement restées avec nous ! -Merci à ma maman qui les a séquestré. Naaaaaan, j’plaisante ! Quoique…?- Ce qui a porté au nombre de 150 les spectateurs présents ! –Nombre n’incluant pas les bénévoles présents pour aider à la billetterie par exemple, ni ma maman qui compte beaucoup par ailleurs, mais pas dans ces chiffres-là !

Bref. Jouer devant 150 personnes, c’est électrisant. Exaltant. Jouissif. -Et très stressant pour ma maman !-

Mais les retours sont juste … « Waaaaaaaohh !! » C’est pro, c’est super, les lumières sont magnifiques, quelle présence sur scène, quelle énergie… -Oui, je sais, je me la pète. Mais après tout, j’ai carrément écrit un spectacle sur ma vie, alors je ne suis plus à ça près !-

Une fois la pression retombée, l’heure des compte est arrivée…

J’ai lancé pour cette date, une opération « Choisis ce que tu paies« . En gros, vous aviez le choix entre 3 tarifs :

– plein à 12€

– réduit à 8€

– réduit libre à 8€ + le montant de votre choix

Et c’était à vous de choisir, sans avoir à vous justifier, le tarif qui vous correspondait. Je suis un Bisounours et j’avais plutôt confiance en cette démarche -Sinon, pourquoi la mettre en place, me direz-vous ?-, mais ça ne m’a pas empêchée d’être touchée par le résultat de l’opération : pour la faire courte, presque 60% ont choisi le tarif plein, et 10% le tarif réduit libre (en moyenne à 10€). Conclusion : ce choix vous sera proposé la prochaine fois que l’association En Compagnie De A sera organisatrice de mon spectacle.

La semaine qui vient de passer était assez chargée, en émotions comme en actions, -mais absolument pas en sommeil ni repos- et j’ai donc décidé qu’à la suite de la publication de cet article, je ne ferai rien d’autre que lancer Netflix pour regarder tranquillement un ou deux films à suspens, bien installée dans le canapé de mes chats. -Si vous n’avez pas de mes nouvelles dans 15 jours, c’est qu’ils m’ont virée de chez eux parce que je prenais trop de place sur leurs coussins. Auquel cas, vous me retrouverez chez ma maman.-

Demain, bien que dimanche, je retrousserai à nouveau mes manches –attention, rime (presque) riche !– pour peaufiner quelques sketches en vue de ma prochaine date : Ma vie de boulet(s), version « juste entre nous », dans un petit bar du  centre d’Orléans, c’est vendredi 30 novembre à partir de 20h30 ! Rendez-vous au Petit Bouchon, rue de la Lionne, entrée gratuite, mais conso (pas chère !) obligatoire !

 

EDIT : Netflix, c’est de l’arnaque, y’a même pas Seven dessus !! –N’est-ce pas Maman ? 😉

 

Laissez-moi donc une petite boulette !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s