Cas de conscience (Marceline)

Il y a quelques semaines, avec Mini-Moi, nous avons adopté un nouvel animal. Deux chats, deux poissons, pour nous ça n’était visiblement pas suffisant… En même temps, Marceline -c’est son prénom- ne nous a pas franchement laissé le choix ! Elle s’est installée du jour au lendemain, pif paf pouf, sans même nous consulter avant ! Quand on l’a vue, là, dans son coin, si petite, si mimi, avec ses grands yeux doux… Nous n’avons pas pu résister. Et voilà ! Adoptée !

Marceline grandit tranquillement, en harmonie avec les autres animaux de la maison. Elle grandit, elle grossit et elle nous assure un quotidien sans désagrément ! Sans désagrément, oui, car en cette période où les températures se font plus clémentes et le soleil moins timide, les moustiques et autres petits moucherons sont de retour ! Et c’est là que Marceline intervient ! Car, oui, Marceline se nourrit de moustiques et autres petits moucherons. Marceline est signe d’une maison saine. Marceline est une petite bête qui ne mange pas la grosse. Marceline est inoffensive pour l’être humain…

Pourquoi toutes ces affirmations ? Parce que Marceline a huit pattes et plein de z’yeux. Qu’elle squatte mes toilettes. Qu’on a décidé avec Mini-Moi que grâce à elle, on allait vaincre notre arachnophobie… -qui est une vraie phobie. Pas juste une trouille « histoire de vite fait comme ça ». Je suis capable de ne pas jouer parce qu’il y a une araignée au coin de la scène. Ou de sortir par la fenêtre parce qu’il y a une araignée à côté de la porte. Vraiment. Je vis au troisième étage.-

Mais Marceline grossit. Vraiment. Marceline n’est pas une petite araignée, ou une de celles avec des pattes toutes fines qu’on voit à peine si on ferme les yeux bien fort. Non, Marceline œuvre dans la catégorie « mammouth », Marceline ressemble à s’y méprendre à une tégénaire, ces grosses araignées au corps poilu et aux pattes comme de gros bâtons musclés. Et nous, ce genre d’araignée, ben ça nous fait hurler. Pleurer. Paniquer. Courir en tous sens les bras en l’air. Trembler de la tête aux pieds sans plus pouvoir s’arrêter. Claquer des dents. Faire des cauchemars. Brûler l’immeuble. Déménager.

Sauf que Marceline est notre amie. Notre animal de compagnie. Elle a un nom,une âme et compte sur nous.

Je vous laisse, je dois aller faire pipi. Dans la baignoire.

07

4 réflexions sur “Cas de conscience (Marceline)

  1. J’avoue, quand elle bouge, c’est difficile… Ça colle des frissons ! Mais avec Mini-Moi, on se motive : hey ! Quoi ? C’est Marceline, c’est notre copine ! ^^

  2. la phobie n’est pas l’allergie, je crois qu’apprendre à ne pas paniquer face aux araignées pourrait aider face à d’autres « dangers » car ce qui mène le jeu c’est la panique, pas ce qui l’occasionne.
    Vive marcelline

  3. La phobie n’est pas l’allergie, mais elle est aussi maladie… Et je crois que sur ce coup-là, mon idée n’était pas si lumineuse que ça ! ^^

Laissez-moi donc une petite boulette !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s