Journal de bord d’un confinement #1

Bonjour à tous !

On est parti pour un petit moment à ne pas pouvoir sortir de chez nous. Alors il faut trouver de quoi s’occuper. Me concernant, l’idée n’a pas été trop dure à trouver : je vais faire ce que je râle de n’avoir jamais suffisamment le temps de faire : je vais imaginer, inventer, écrire.

Aujourd’hui commence donc mon journal de bord d’un confinement ! Il ne sera peut-être pas quotidien, mais il sera. Bonne lecture !

JOUR #4

Mini-Moi, Joe le Quichon et moi-même vivons en bonne intelligence dans notre petit F3 sans balcon.

Mini-Moi résout des problèmes mathématiques à base de jeune fille n’en ayant rien à secouer de ses pairs et achetant 625 bouteilles de lait pour pouvoir profiter d’une super promo (3 bouteilles achetées = 2 offertes). Je ne sais pas à quoi carbure son enseignant, mais ça a l’air sympa.

Joe le Quichon miaule dès que j’ouvre un œil et ne s’arrête pas de la journée. Il miaule même quand il baille ou s’étire, ce qui donne des sons assez improbables et cocasses. Il fait la grève des croquettes ordinaires. Monsieur exige de la pâté ou des « croquettes-bonbons » fourrées que tu ne peux pas donner à ton chat sous peine de le voir prendre 4kg en une petite dizaine de jours. A ce sujet, je l’ai emmené en consultation vétérinaire il y a un peu plus de 2 mois, parce que j’avais peur. En le caressant, je sentais des boules au niveau de son abdomen…

 La vétérinaire : M. Joe ?

Moi : Allez, on y va, mon lapin.

Joe : Miaou !

Moi : Oui, je sais, tu n’es pas un lapin. C’est un surnom.

Joe : Miaou !

Moi : Ok, ok, mollo sur les surnoms, j’ai compris… Allez, on y va, gros tas !

La vétérinaire nous fait entrer dans son cabinet, ouvre la porte de la cage de Joe, le voit sortir : Oh ! Qu’il est gros !

Joe : Miaou ?!

Moi : Oh vous savez, il y a beaucoup de poils quand même…

La vétérinaire ausculte Joe, le tâte, le retâte, son air est grave, ses sourcils se froncent, elle tâte et tâte encore, la tension monte, Joe pâlit sous ses 7cm de poils, mon pouls s’accélère, je commence à me sentir mal, la vétérinaire inspecte une dernière fois l’abdomen de Joe, tactilement parlant, pour être bien sûre, et nous annonce : C’est bien ce que je pensais. Il est gros.

Joe : Miaou ??

Moi : … C’est les poils ?

La vétérinaire : Les boules que vous sentez, c’est assez rare chez les chats, on voit plus ça chez les chiens. Les chiens obèses. Ce sont juste des boules de graisse.

Joe : …

Moi : Oups.

La vétérinaire gratte alors le dos de Joe, à la base de la queue, sans doute pour se faire pardonner de ce qu’elle vient de nous annoncer. Joe, d’ailleurs, se cambre et ronronne. Je fonds devant tant de mignonitude et sourit béatement.

La vétérinaire : Vous voyez ces petits points blancs qui se détachent dans les poils ?

Joe : mmmrrrrr…..

Moi : Moui ?…

La vétérinaire : Ce sont des pellicules, parce qu’il est sale à cet endroit-là. C’est normal, il est tellement gros qu’il n’arrive pas à se laver par ici.

Moi et Joe : Miou ?!

Conclusion : je vis mon confinement avec un pré-ado ET un chat crado. Bonjour chez vous !

09 joe

Laissez-moi donc une petite boulette !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s